Sport

Journal sportif – mai 2018

7 juin 2018
- 4 commentaires

Avec le mois de mai, j’ai eu l’impression de plonger en plein dans la saison estivale. J’ai relâché la pression sur certains points, je suis partie en vacances, j’ai fait du sport différemment de d’habitude… Et finalement, je suis ravie d’avoir combiné plusieurs activités et d’avoir fait une petite pause côté course à pied. Je vous raconte tout cela dans ce troisième journal sportif !

Retour sur les Interclubs

interclubs picardie 2018

C’est la grosse nouveauté de cette année : m’initier à l’athlétisme pour de vrai. Les interclubs, c’est un rassemblement des différents clubs de la région autour de compétitions. Toutes les disciplines sont représentées, en passant bien sûr par le sprint mais également par les sauts, les lancers de poids et les relais. Le tout dans une bonne ambiance, esprit sportif à la clé !

Je me suis pour ma part lancée sur le 1500 mètres. Une course exigeante car il faut gérer sa vitesse dès le début et garder un peu d’énergie pour attaquer sur les derniers mètres. Je ne partais pas confiante du tout, d’autant qu’il a fait très, très chaud le jour J. Je me suis d’ailleurs vidé une bouteille d’eau sur la tête avant le départ.

Au coup de sifflet, je suis partie sur l’allure cible, en laissant filer les plus rapides devant. Le premier tour est passé sans encombres et dans les temps prévus. Le deuxième et le troisième tour ont entamé mes forces. Je mourais de chaud et je me sentais complètement assommée, comme si ma tête et mes jambes n’étaient pas connectées. J’ai eu du mal à me repérer sur la piste, mais je sais que j’ai perdu 2-3 secondes par tour. Quand enfin les 300 derniers mètres se sont profilés, j’ai arrêté de réfléchir. Là, ma cocotte, il était temps d’y aller. Alors j’ai serré les dents, allongé la foulée, et sprinté autant que je pouvais. Ligne d’arrivée franchie après 5’45, me permettant d’aller chercher une quatrième place !

C’est une grande fierté pour moi d’avoir bien mené ces 1500 mètres, en terminant pile poil dans le temps que je m’étais fixé (sans y croire). Je ne pensais pas prendre de plaisir tellement c’est difficile… Mais force est d’avouer que j’y ai pris goût, et que je ne serais pas contre recommencer.

Cette même journée, j’ai également participé à l’épreuve du saut en longueur et au relais 4×100 mètres. Beaucoup moins de pression pour ces deux disciplines, que j’abordais avec un objectif plaisir. Mes performances ne resteront pas dans les annales, mais je me suis bien amusée !

Petite, je n’avais jamais envisagé de m’inscrire dans un club d’athlétisme, mais je pense que ça aurait pu me plaire. Aujourd’hui, je suis plus intéressée par les courses hors stade, mais j’ai adoré cette parenthèse sur la piste.

Une passion pour le trail qui se confirme

journal sportif trail running en auvergne cantal

Une fois les Interclubs passés, j’ai axé mes entraînements sur mon gros objectif de la saison : le trail des Volcans ! Je ne reviendrai pas en détails sur cette course (je vous invite à lire le compte-rendu dédié). Cela n’a pas été facile de tout conjuguer, mais les séances de côtes et les quelques sorties nature m’ont permis de bien me remettre en selle.

Le trail des Volcans fut une très belle expérience. Toutes les conditions étaient réunies pour profiter au maximum de cette belle course. Cela m’a confirmé que je prenais vraiment un plaisir fou à crapahuter dans les montagnes et à courir pendant plusieurs heures. J’aime gérer mon effort, râler dans les côtes, courir comme un petit cabri dans les descentes, échanger avec les autres coureurs… C’est un tout, et je ne pourrais plus m’en passer.

Les années précédentes, je n’avais pu courir qu’un seul trail. J’ai envie de rectifier le tir cette année et d’envisager environ une course par mois. C’est peut-être un peu ambitieux, mais aussi le moment d’en profiter ! J’ai une course dans mon radar : le Val Foncines Trail (35 km et 1400 mètres de D+). Cela reste dans le même esprit que ce dont j’ai l’habitude. Je ne me sens pas encore prête à passer à l’étape supérieure… Mais chaque chose en son temps !

De la rando en Auvergne

randonnée en auvergne

Après le trail des Volcans, je suis restée une semaine dans la région pour les vacances. L’Auvergne est le paradis des randonneurs et des amoureux de la nature. J’en ai profité pour marcher beaucoup et faire une coupure avec la course à pied. Le trail m’a laissé des courbatures mémorables (seulement pendant deux jours, heureusement) et je crois que mon corps avait besoin d’un peu de repos ! J’ai dormi comme une grosse marmotte, ce qui m’a fait un bien fou.

J’aime de plus en plus la randonnée. Lorsque j’étais plus jeune, mes parents me trainaient sur tous les sommets de Haute-Savoie – je dois dire que j’y allais parfois à reculons. Pourtant cette activité est tellement ressourçante ! Elle est douce pour le corps et elle permet vraiment de recharger les batteries. Je me suis sentie beaucoup mieux après cette semaine au calme et au vert.

Et puis le reste…

journal sportif cyclisme féminin specialized

Le mois de mai a été un peu décousu concernant les autres sports. J’ai ressorti mon vélo (et je commence à vraiment bien aimer pédaler) ; le renforcement musculaire a connu une petite pause et côté course à pied, la reprise après le trail a fait mal ! Je crois que mon cardio est resté sur les montagnes d’Auvergne. Je prévois de ré-attaquer tranquillement, en favorisant les séances courtes et intenses. Cela me permettra de récupérer un peu de vitesse, sans m’éterniser sous la chaleur déjà bien présente.

Le mois de mai en chiffres

En mai, j’ai :

  • Couru 112 kilomètres
  • Pendant 10 séances
  • En battant mon record de distance en trail (32 kilomètres)
  • Randonné 75 kilomètres
  • Avalé 5500 mètres de dénivelé positif
  • Effectué 1 séance de fitness à la maison
  • Roulé 18 kilomètres

C’était un beau mois, surtout par les souvenirs très forts qu’il me laisse. J’ai vraiment envie de continuer sur cette lancée et de profiter des beaux jours pour faire encore plus de sport. La course à pied ne sera plus la seule priorité pour ce mois de juin déjà entamé. Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau bilan !

Previous Post Next Post

VOUS AIMEREZ AUSSI...

4 commmentaires

  • Répondre Myrtilla 11 juin 2018 à 9 h 52 min

    Joli bilan ! Le trail me tente de plus en plus, mais j’ai tellement de peine avec les montées sur béton… que j’ose pas imaginer en forêt ou sur de l’herbe ^^ (enfin si j’imagine, la dernière fois que j’ai remonté la forêt vers chez moi, j’ai cru que j’allais faire un arrêt cardiaque) Tu cours aussi en montée ou tu marches habituellement ?

    • Répondre Rhapsody in Green 14 juin 2018 à 13 h 05 min

      C’est vrai que les montées font partie des « joies » du trail ^^
      C’est dur, ça fait monter le cardio, mais on progresse vite c’est promis. Et puis je marche dès que nécessaire, je n’essaie pas de courir dans toutes les montées non plus. J’étais vraiment intimidée par mon premier trail, mais finalement on trouve son propre rythme instinctivement, en alternant marche et course 🙂

  • Répondre Nymeria 14 juin 2018 à 10 h 48 min

    Quel beau bilan ! Quand tu fais un trail, tu peux marcher ou tu essaie de courir tout le long du trajet ? 🙂

    • Répondre Rhapsody in Green 14 juin 2018 à 13 h 07 min

      Merci beaucoup ! Je marche très souvent en trail : dès que les montées sont longues et que ça grimpe fort. C’est une façon de s’économiser (et en plus, parfois on va tout aussi vite en marchant). Ma technique c’est de trottiner quelques foulées puis de marcher et ainsi de suite. Et je cours dans les descentes et quand le parcours est plus plat !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pseudo :

    Email :

    Ton blog :