Bien-être

5 choses que la naturopathie m’a apprises

3 juin 2018
- 11 commentaires

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques. En clair, la naturopathie s’intéresse au terrain du patient et à son mode de vie. Elle vise à agir préventivement pour éviter le développement de maladies, tout en maintenant l’individu dans un état de bien-être physique et mental.

Cela fait particulièrement sens pour moi, consciente que notre mode de vie moderne et consumériste nous a progressivement exposés à de nombreux problèmes de santé : fatigue, dépression, obésité, cancers, maladies cardio-vasculaires… Autant de maladies chroniques qui auraient pu être en partie évitées avec des habitudes alimentaires plus saines et adaptées.

Dès que j’en ai l’occasion, je me documente sur le sujet : lecture d’ouvrages, blogs de naturopathes (Chaudron Pastel, Glam & Conscious)… J’apprends à mieux me connaître, à mieux cibler ce qui est indiqué pour moi, et c’est passionnant ! Évidemment, il ne s’agit en aucun cas de suppléer la médecine traditionnelle telle que nous la connaissons. Je vois plus la naturopathie comme une manière d’être accompagné dans notre quotidien, en prévenant certains risques et en gagnant en vitalité.

Pendant longtemps, j’ai estimé avoir un mode de vie sain : je mange végétarien et sans frustrations, je fais du sport, je bois très peu d’alcool, je ne fume pas… Pourtant, j’ai compris que je passais à côté de pas mal de choses, et que ce que je considérais comme idéal/sain… Ne l’était pas forcément ! Voici donc 5 petits trucs « en plus » que j’ai tirés de la naturopathie.

Une meilleur compréhension de ma constitution

Une des premières choses que la naturopathie m’a apprises, c’est que nous n’étions pas tous fait pareils. Vous connaissez certainement des personnes dans votre entourage qui ne prennent pas un gramme, quel que soit le contenu de leur assiette. D’autres qui n’ont jamais froid, même en t-shirt en plein hiver. Cela reflète la diversité des constitutions. Historiquement, Hippocrate a déterminé quatre tempéraments différents. En médecine chinoise comme en ayurveda, les individus sont également différenciés en fonction de leur tendances.

Cela m’a décomplexée sur plusieurs sujets. J’ai compris pourquoi je ne prenais jamais de poids, pourquoi j’étais frileuse, fatigable et plus volontiers attirée par le chaud. Mieux comprendre sa constitution, c’est obtenir les premières clés pour améliorer son bien-être ! Vous trouverez quelques clés dans le livre Secrets de Naturopathes, ainsi qu’un petit test pour définir facilement votre constitution.

En savoir plus

 

L’importance de l’équilibre acido-basique

naturopathie : l'équilibre acido-basique

Pour bien fonctionner, le corps a besoin de maintenir un certain nombre de constantes, dont le pH sanguin, une unité de mesure de l’acidité. Un pH inférieur à 7 est acide ; supérieur à 7 est basique (ou alcalin) ; égal à 7 est neutre. Dans un corps en bonne santé, le pH sanguin se situe entre 7,35 et 7,45 ; celui de la peau aux environs de 5,2 ; celui des urines entre 6,5 et 7,5.

De part notre alimentation et notre activité, nous sommes prédisposés à l’acidité interne. Mais comme la nature est bien faite, le corps dispose de différents moyens d’élimination des acides. Il arrive cependant que ces systèmes d’élimination soient dépassés (après un repas acidifiant, en cas de stress chronique…) Le corps fait alors intervenir les systèmes tampon, qui puisent dans les réserves en minéraux basiques comme le magnésium ou le potassium. A long terme, il y a un risque de déminéralisation.

Les causes les plus fréquentes d’acidose sont une alimentation inadaptée (lorsqu’elle est trop riche en éléments acides, en protéines animales) ; le manque d’exercice physique ; le stress et le surmenage. Pour lutter contre l’acidité, pensez notamment alimentation : les légumes verts, les fruits doux en goût et murs, les graines germées, certains oléagineux… sont de formidables atouts. Ils devraient constituer plus de 50% de nos assiettes.

Certaines constitutions sont plus sujettes que d’autres à l’acidose. Pas de chance, c’est  mon cas ! Depuis que j’ai pris conscience de cela, j’ai changé quelques petites choses dans mon alimentation. J’attends avec impatience de pouvoir investir dans un extracteur de jus pour pouvoir faire encore mieux. J’essaie également de gérer mon stress au mieux et de continuer à faire du sport très régulièrement.

Il n’est bien sûr pas possible de tout résumer en un seul paragraphe. Je vous invite donc à lire ces deux articles pour compléter, si le sujet vous intéresse :

>> L’équilibre acido-basique et la santé
>> Maintenir si équilibre acido-basique

Choisir les bonnes huiles et bien les utiliser

naturopathie : l'importance des omega 3

Jusque là, je ne me souciais pas plus que cela de mon apport en acides gras. J’étais fidèle à l’huile d’olive, que j’utilisais à la fois pour la cuisson et pour l’assaisonnement. Pourtant, le gras, c’est la vie ! De bonnes graisses naturelles et non transformées ont en effet un pouvoir protecteur contre les maladies cardio-vasculaires. Ce qui est important, c’est l’équilibre. Et notamment, l’équilibre entre oméga-3, 6 et 9.

Sauf qu’avec mon alimentation végétarienne, je dois particulièrement veiller à mon apport en oméga-3. J’ai donc appris à consommer d’autres huiles, comme notamment les huiles de lin, de cameline et de colza. A choisir d’excellente qualité, pressées à froid, vierges et biologiques. Depuis, j’en consomme le matin dans mon Miam-Ô-Fruit ou dans mes salades.

J’ai également appris à mieux stocker et conserver mes huiles. Toutes doivent être placées au réfrigérateur et consommées dans les trois semaines, sinon elles s’oxydent. Les seules exceptions : les huiles d’olive et de coco. Concernant la cuisson également, je me suis séparée de mon huile de tournesol, pour privilégier l’huile d’olive (tant que la température ne dépasse pas 180°C) ou l’huile de coco.

Ne pas avoir peur des compléments alimentaires

naturopathie compléments alimentaires

Je n’ai jamais été contre les compléments alimentaires, et il m’arrive d’ailleurs d’en consommer quand je sens que je traverse une phase de fatigue. Mais dans mon esprit, plus je pouvais m’en passer, mieux c’était. Un peu comme si le recours aux compléments alimentaires était un aveu d’échec. Une preuve que mon alimentation n’était pas suffisamment qualitative.

Sauf qu’en cent ans, les fruits et légumes ont perdu une grande partie de leurs vitamines. La faute à l’agriculture intensive, à la sélection génétique et aux pesticides. Aujourd’hui, même une personne qui a une alimentation biologique variée, équilibrée, riche en fruits et légumes et pauvres en produits industriels peut souffrir de carences. Par exemple, 80% de la population manque de vitamine D ; 25% des femmes réglées sont carencées en fer ; environ 20% de la population serait carencée en magnésium, etc. N’hésitez pas à discuter l’intérêt de faire un bilan avec votre médecin.

Bien sûr, les compléments n’ont pas vocation à se substituer à une alimentation de qualité, qui restera toujours le socle d’une bonne santé. A éviter : les produits synthétiques, sortis de leur contexte. Mieux vaut privilégier les compléments totalement naturels, faits à partir de l’alimentation ou des plantes, sans additifs.

Révolutionner mon petit-déjeuner

naturopathie miam-ô-fruit

Il n’y a pas si longtemps que cela (bon, il y a quelques années maintenant), mon petit déjeuner se constituait d’un verre de jus de fruits (industriel ou pressé), d’un bol de lait et de céréales industrielles. Catastrophe ! Pour plusieurs raisons :

  • Ce type de petit-déjeuner est une bombe calorique. Le jus de fruits est un vrai faux-ami : il contient en fait autant de sucre directement assimilable qu’un soda. Les céréales industrielles sont également très sucrées. Et le lait, en plus d’être acidifiant, se digère difficilement. Résultat : grosse fringale deux heures après le repas.
  • Le jus d’agrumes (oranges ou citron) peut être très acidifiant pour certaines constitutions, notamment à la saison froide. Étant donné ma constitution, je ferais mieux de m’en passer, sauf éventuellement en été. Je remplace maintenant mon jus de fruits par une infusion. Les meilleures que je connaisse sont celles de Chic des Plantes : bio, originales, et délicieuses !
  • Mon petit-déjeuner type était un repas froid. Je sais maintenant que ce sont les aliments chauds et doux qui me conviennent le mieux. Je dois donc éviter les aliments acidifiants, acides et froids sous peine de me refroidir encore plus. C’est particulièrement valable pour toute la saison froide, mais également pour les saisons intermédiaires. Je suis maintenant adepte du porridge bien chaud et crémeux, que je mange avec une petite banane, une compote et quelques graines. J’alterne avec le Miam-Ô-Fruit, qui m’apporte également de bonnes huiles et des vitamines.

Il y a bien sûr plein d’autres de petits détails dont j’ai pris conscience grâce à la naturopathie, mais l’essentiel est là ! Je continue de me documenter par plaisir, mais également pour lire les différents avis, car les naturopathes ne sont pas tous d’accord entre eux. Cela ne remplace évidemment pas une consultation, et j’espère avoir l’occasion de discuter directement avec un(e) naturopathe à l’occasion.

Et vous, connaissiez-vous un peu la naturopathie ? Avez-vous déjà consulté un naturopathe ?

 ♡ Clic : Épinglez l’article sur Pinterest ! ♡

5 choses à apprendre de la naturopathie

Previous Post Next Post

VOUS AIMEREZ AUSSI...

11 commmentaires

  • Répondre Renée 4 juin 2018 à 0 h 26 min

    Je vais essayer.Affaire à suivre…………

  • Répondre Angélique Glam & Conscious 4 juin 2018 à 15 h 14 min

    Super article, tu as bien résumé ces points clés de la santé.
    Merci pour les liens vers mon site.
    Bisous petite renarde !

    • Répondre Rhapsody in Green 7 juin 2018 à 19 h 53 min

      Je suis ravie que tu « valides » mon article 🙂
      Avec plaisir pour les liens. A bientôt !

  • Répondre Ornella 5 juin 2018 à 18 h 14 min

    C’est passionnant mais j’ai l’impression de tout avoir à apprendre…. Suis découragée. :/

    • Répondre Rhapsody in Green 7 juin 2018 à 19 h 55 min

      Oh, faut pas le voir comme cela ; il y a plein de choses à apprendre mais tu n’es pas obligée de tout changer d’un coup, au contraire ! 🙂 La naturopathie se veut bienveillante, à nous de l’être avec nous-mêmes également, en n’étant pas trop exigeant

  • Répondre Chloé 8 juin 2018 à 10 h 16 min

    Ton article est très intéressant 🙂 C’est génial de voir que de plus en plus de personnes intègrent de nouvelles habitudes d’hygiène de vie grâce à la naturo (sans forcément tout transformer de A à Z mais comme toi en y allant à son rythme et petit à petit). J’arrive pour ma part bientôt au bout de ma formation intensive pour devenir naturopathe et c’est tellement enrichissant, et réjouissant de se dire qu’on va apprendre tout au long de notre vie, ce n’est jamais figé, les savoirs naturopathiques s’affinent, les connaissances scientifiques évoluent…

    • Répondre Rhapsody in Green 9 juin 2018 à 11 h 58 min

      Merci beaucoup Chloé ! Ta formation a dû être passionnante. On apprend en effet au quotidien, et c’est très stimulant. Passe une belle journée 🙂

  • Répondre Lili littérartiste 16 juin 2018 à 1 h 10 min

    Très intéressant !

  • Répondre Zoeludja 7 juillet 2018 à 22 h 11 min

    J’ai été voir une super naturopathe il y a quelques mois, une consultation très longue comparé à celle de notre médecine traditionnelle,je me suis sentie écouté et vraiment comprise, en sortant j’étais complètement vidée quelques jours après j’ai reçu mes conseils par mail, un document très complet qui me préconise des fleurs de Bach adapté à mes soucis psychologique des conseils alimentaires très complet , des liens pour des exercices respiratoires de la méditation
    Je sais que je peux faire appel à elle a la moindre question. Ma situation familiale étant très compliqué actuellement je n’arrive pas à mettre en place toutes ses recommandations mais le peu que je fasse me réussi

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pseudo :

    Email :

    Ton blog :