Beauté

Découvrir les propriétés du loofah, éponge végétale écolo !

30 octobre 2016
- 17 commentaires

loofah éponge végétale écologique

Aïe, je me rends compte que je suis un peu moins présente par ici. La faute principalement à un emploi du temps très chargé, ne me laissant plus beaucoup d’énergie pour publier par ici. Mon traitement me fatigue beaucoup et je n’arrive pas à jongler entre toutes mes activités. Quoi qu’il arrive, j’essaie de garder le rythme de un à deux articles publiés chaque semaine. N’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être certain de ne rien louper !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une éponge végétale rigolote. Peut-être avez-vous déjà entendu parler du loofah. Pour ma part, cela a été une découverte totale. La maman de mon chéri nous en a gentiment offert plusieurs exemplaires et cela fait quelques mois que le loofah fait partie de notre salle de bains.

Le loofah, qu’est-ce que c’est ?

loofah éponge végétale écologique

Le loofah est une espèce végétale faisant partie de la famille des courges. Elle pousse habituellement en zones tropicales ou sous-tropicales. Les fruits du loofah sont cultivés, cueillis puis laissés sécher afin d’être utilisés en tant qu’éponge. Elle est donc 100% naturelle et biodégradable. On peut même la conserver plusieurs mois.

Et parce que je trouve la légende amusante, il paraît que le loofah était à l’origine un berger nommé Lufos, qui aurait été transformé en courge par Aphrodite après l’avoir surprise dans son bain.

Les propriétés du loofah

Le loofah est une petite éponge polyvalente. On l’utilise notamment :

  • Pour exfolier : A l’état naturel, l’éponge est constituée de nombreuses fibres, sèches. Pour l’utiliser en tant que gommage sur le corps (voire sur le visage, si vous êtes téméraire), il suffit de la réhydrater dans l’eau. L’éponge se gorge alors d’eau et on la passe ensuite sur le corps avec un peu de savon, de bas en haut. Efficacité garantie !
  • Pour faire le ménage : En raison de la robustesse des fibres, l’éponge est idéale pour désincruster et nettoyer. On peut s’en servir comme éponge à vaisselle par exemple.
  • Pour décorer : A l’état naturel, le loofah est un joli objet original, qui donne une petite touche naturelle à la déco de sa salle de bains. On peut en garder 2-3 petits morceaux sur le rebord de sa baignoire par exemple.
  • Comme porte-savon : Cette utilisation est plus atypique mais pourtant, cela marche très bien ! Si vous utilisez comme moi des savons saponifiés à froid, vous savez combien il est important de les laisser sécher entre chaque utilisation. Essayez de poser votre savon sur une tranche de loofah, il sera sec beaucoup plus rapidement.
  • Avant une épreuve sportive : L’exfoliation du corps avant le sport permet d’ouvrir les pores de la peau et de favoriser ainsi l’évacuation de la sueur et des toxines.

loofah éponge végétale écologique

Le loofah est donc une éponge pleine de surprises et parfaitement écologique. Pour l’entretenir, il faut bien penser à la laisser sécher entièrement entre deux utilisations. Cela prolonge sa durée de vie et cela évite la multiplication des bactéries.

Mon utilisation

loofah éponge végétale écologique

J’utilise le loofah surtout dans ma salle de bains, principalement pour exfolier et nettoyer ma baignoire (avec deux éponges différentes, bien sûr). En tant que gommage, je dois vous prévenir : c’est du costaud ! J’ai certes la peau sèche et sensible, mais je trouve que cette éponge s’adresse plus aux zones charnues/épaisses (chevilles, fesses, cuisses, épaules). En utilisant l’éponge doucement, cela ne pose pas de problème, mais attention à ne pas trop frotter lors de la première utilisation.

Pour le reste, je suis très contente de la découverte. Je trouve qu’après quelques mois, le loofah se conserve très bien. J’aime l’idée de trouver une alternative écolo aux éponges classiques, qui s’usent bien trop vite.

Le loofah, vous connaissiez ? Seriez-vous prêts à essayer ?


Liens utiles :

Loofah en tranches (Compagnie du Bicarbonate)
Loofah entier (Compagnie du Bicarbonate)

♡ Clic : Épinglez l’article sur Pinterest ! ♡

loofah éponge végétale écologique

Enregistrer

Enregistrer

Previous Post Next Post

VOUS AIMEREZ AUSSI...

17 commmentaires

  • Répondre Isabel Maxim 30 octobre 2016 à 21 h 47 min

    Je ne connaissais pas le loofah, merci pour la découverte ! Ça me donne effectivement très envie de l’acheter ; je me disais très récemment qu’il me manquait un exfoliant pour la peau.
    Saurais-tu où je pourrais m’en procurer aisément ?
    Merci !
    Isabelle

    • Répondre Rhapsody in Green 31 octobre 2016 à 9 h 37 min

      Hello ! Tu peux trouver le loofah via les liens que j’ai notés en fin d’article 🙂
      Sinon, dans la plupart des magasins bios. Bises !

  • Répondre mielou 31 octobre 2016 à 10 h 48 min

    Sympa 😀 Mais come beaucoup d’alternatives naturelles aux éponges, pas très local… Local et naturel ça n’existe pas ? :/ En tout cas, merci pour ce beau partage;)

    • Répondre Rhapsody in Green 4 novembre 2016 à 8 h 22 min

      Oui, le côté « pas très local » me gêne aussi un peu, mais j’ai lu que l’on pouvait faire pousser du loofah dès qu’il y avait suffisamment de soleil. Du coup, il en existe forcément d’origine française 🙂

  • Répondre Ines 31 octobre 2016 à 12 h 15 min

    coucou !
    Sympa l’article. Je suis algerienne et chez moi la loofah qu’on appelle « Hbel », nous l’utilisons depuis la nuit des temps j’ai envie de dire. Sur les balcons on voit souvent cette courge qui seche au soleil, et on la retrouver évidemment dans toutes les salles de bain et la trousse du Hammam des femmes algériennes, comme toutes les femmes maghrébines dailleurs. Depuis toute petite, ma mere me frottait le corps avec un gant Kessa pour enlever les peaux mortes puis elle me passait la loofah avec du savon pour parfaire le gommage et pour bien laver le corps. Je trouvais ca un peu rugueux, mais ca laissait la peau toute douce. Maintenant je ne peux plus m’en passer, j’en achete toujours. elles se vendent dans les marchees a l’etat brut, mais on en trouve aussi sous forme de gant ou meme enrobe d’un savon bio, dans les boutiques de cosmetiques pour exfollier la peau tout en ayant une bonne prise en main. Bisous

    • Répondre Rhapsody in Green 4 novembre 2016 à 8 h 23 min

      Coucou ! Merci pour ton témoignage, j’imagine bien l’ambiance hammam avec le loofah, le kessa (que je possède aussi et que j’aime beaucoup), le savon noir… top !

  • Répondre Superfici'Elle 31 octobre 2016 à 15 h 20 min

    Ah mais je ne connaissais pas vraiment en fait. Je ne savais pas que c’était naturel et que ça pouvait servir de grattounette à lavabo…Merci beaucoup pour cet article, je vais me renseigner de près car, j’ai bien remplacé mes éponges berk spontex par les trucs japonais fabriqués à partir de vieux vêtements, mais je ne suis pas tout à fait satisfaite pour la salle de bain.
    Gros bisous

    • Répondre Rhapsody in Green 4 novembre 2016 à 8 h 25 min

      Je cherche aussi des alternatives durables aux éponges du commerce. Le loofah est top pour désincruster, virer les tâches et le calcaire… un peu moins pour tout simplement essuyer (une table, un plan de travail) car il y a quelques « trous » dedans ^^ J’hésitais aussi à me fabriquer une éponge avec de vieux collants mais je n’ai pas encore sauté le pas. J’ai peur qu’elle soit difficile à nettoyer et rincer…

  • Répondre The MarSienne 1 novembre 2016 à 10 h 46 min

    Hello Astrid!
    Merci pour cet article très intéressant. J’ai un porte savon en luffa dans ma salle de bain mais mis à part que c’est un produit naturel, je ne savais pas à partir de quoi c’était fait et les autres utilisations qu’on pouvait en faire. Pour désincruster les restes de savon dans la baignoire, ça doit être en effet super efficace!!! 🙂
    Bisous

    • Répondre Rhapsody in Green 4 novembre 2016 à 8 h 26 min

      Tiens c’est marrant que tu aies un porte-savon spécial loofah ! Pour te dire, cette utilisation originale m’a été soufflée par un commentaire sur un site revendeur et j’ai constaté effectivement que ça marchait super bien. Bisous !

  • Répondre Sabrinamkp 1 novembre 2016 à 17 h 00 min

    On me l’a offerte et au début on m’a dit que c’était top pour nettoyer son chez soi mais aussi pour se laver la peau du coup j’ai trouver ça un peu trop abrasif pour se laver avec du coup j’ai fini par l’utiliser une fois par semaine en même temps que mon gommage et c’est bien mieux comme ça .

    Je te rejoins sur le fait qu’il faut y aller molo parce que au début je me suis fait hypermal . ( la découverte quoi ) .

    En tous cas ton article est top , bien détaillée .
    D’ailleurs on m’a donner des graines pour replanter , si un jour j’ai un jardin mais je ne sais pas si ça marchera …

    Des bisous

    • Répondre Rhapsody in Green 5 novembre 2016 à 9 h 48 min

      Idem pour moi, j’y suis allée un peu fort la première fois : aïe !
      Cest top si tu arrives à faire pousser la courge chez toi… faut essayer (peut-être sur un balcon, au soleil ?) 😀

  • Répondre Oma 3 novembre 2016 à 0 h 35 min

    Je ne connaissais pas du tout, mais cette éponge a tout pour plaire on dirait ! En plus son histoire est rigolote 😉 Je me laisserai peut-être tenter un de ces jours, notamment pour le gommage du corps (avec précaution d’après ce que tu nous en dis!) Merci pour la découverte, et bon courage pour ton traitement.

    • Répondre Rhapsody in Green 5 novembre 2016 à 9 h 57 min

      Oui, doucement sur le gommage 😉 Moi je rajoute pas mal de savon pour que ça glisse bien sans agresser : bonheur 😀

  • Répondre Un invincible été » Ailleurs sur le web #45 4 décembre 2016 à 15 h 06 min

    […] Commençons par un article d’Astrid qui nous explique les propriétés du loofah, une éponge naturelle et végétale dont je n’avais jamais bien co…. […]

  • Répondre Jessica 7 décembre 2016 à 12 h 36 min

    Merci pour cette découverte ! Je connaissais le loofah mais je pensais que c’était surtout pour la décoration et j’étais persuadée que c’était animal, un genre de corail.
    Je suis très intéressée par le fait de l’utiliser pour le ménage, surtout pour désincruster la vaisselle ou la baignoire (qui se salit à une vitesse affolante !). Par contre, pour le corps, je serai curieuse de tester mais j’ai déjà une brosse de brossage à sec que j’adore.

  • Répondre SailorSupergirl 7 décembre 2016 à 20 h 10 min

    Au top! Je tombe sur ton article via le blog de Pauline et je l’ai lu sans savoir sur quoi j’allais tomber… Je suis agréablement surprise ! Je crois que je vais essayer d’en trouver en tranche pour poser mes savons dessus 😀 Merci pour le tuyau et très belle soirée 😀

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pseudo :

    Email :

    Ton blog :