Bien-être

Retour sur mon challenge zéro sucre pendant 15 jours

4 juillet 2018
- 4 commentaires

Vous l’avez peut-être vu passer sur Instagram, mais je me suis lancé au début du mois de juin un petit challenge. Celui de me passer complètement de sucre pendant 15 jours. C’était la première fois que je me lançais un défi de ce type. Jusque là, je n’avais jamais ressenti le besoin de changer brutalement mes habitudes alimentaires. Il faut dire que je mange globalement sainement, sans frustrations, et que je rattrapais facilement les gros écarts par des repas plus équilibrés. Pourtant, à mon retour d’Auvergne, j’ai eu envie d’en faire un peu plus et c’est là que j’ai eu l’idée de me passer de sucre pendant 15 jours. Je vous raconte tout cela !

Pourquoi ce challenge zéro sucre ?

challenge zéro sucre pendant 15 jours

Je suis une grande gourmande. J’ai grandi entourée de gâteaux fait maison et j’ai pris l’habitude très tôt de terminer mes repas par une touche sucrée. Des habitudes très françaises finalement ! Le sucre a toujours été très présent dans ma vie, du petit déjeuner au dessert réconfortant. Les saveurs sucrées sont celles vers lesquelles je me tourne plus volontiers : ce sont celles que je recherche lorsque je suis fatiguée, stressée ou un peu triste.

La nourriture sucrée a une vraie dimension émotionnelle. C’est en partie pour cela qu’il est si difficile de se défaire de mauvaises habitudes.

Pourtant, le sucre consommé en trop grande quantité a des effets très néfastes sur la santé. Notre alimentation actuelle regorge de sucre. Nous consommons en moyenne 30 kg de sucre par an, contre 1 kg en 1850 ! Il se cache partout et particulièrement dans tous les aliments transformés (gâteaux, sodas mais également chips, sauces, plats préparés etc). La surconsommation de sucre accroît les risques de développer de l’obésité, du diabète, des maladies cardiovasculaires et même des cancers… Pour en savoir plus, je vous conseille de visionner le documentaire Fed Up (disponible sur Netflix), qui tire la sonnette d’alarme.

De mon côté, j’ai pris conscience des méfaits du sucre il y a 2-3 ans. J’ai progressivement changé mes habitudes alimentaires, en supprimant tous les produits transformés, en apprenant à me passer de dessert, en changeant complètement mes petits-déjeuners. J’ai troqué le sucre blanc pour des alternatives plus saines et plus naturelles.

A relire : Se sevrer du sucre raffiné… sans frustrations !

Pourtant, les alternatives naturelles, mêmes si elles sont plus intéressantes nutritionnellement, n’en restent pas moins du sucre. Et le sucre appelle le sucre. Il suffit que j’en consomme un peu plus que d’habitude pendant quelque temps pour que revienne mon appétence pour le sucré. En vacances, je me suis largement fait plaisir ces derniers temps, alors j’ai voulu couper un peu. L’idée était de réapprendre à mon cerveau à reconnaître ce qui était vraiment trop sucré. Le sucre agit un peu comme une drogue… Alors c’était une façon pour moi de faire un mini-sevrage !

Zéro sucre : de quoi parle-t-on exactement ?

Les glucides constituent le socle de notre alimentation : ils sont en effet notre principale source d’énergie. Il n’était donc pas question pour moi de les supprimer. Lorsque je parle de challenge « zéro sucre », je parle bien de sucre ajouté, caché ou transformé.

L’idée était donc de supprimer le sucre blanc et ses alternatives (sucre non raffiné, miel, sirop d’agave etc), tous les sucres cachés (dans les plats industriels par exemple) mais également les boissons sucrées (sodas mais aussi jus de fruits). J’ai continué à consommer les glucides complexes (dans les féculents, les légumineuses, les céréales…) et les fruits, naturellement sucrés mais riches en fibres.

Au final, cela n’a pas énormément changé de mes habitudes, si ce n’est que j’ai tenter de supprimer les écarts pendant ces 15 jours.

Mon challenge zéro sucre en question

challenge zéro sucre pendant 15 jours

J’ai pris ma nouvelle résolution au retour des vacances. J’ai commencé un mardi, toute motivée. C’était sans compter les copains qui m’ont conviée à boire l’apéro le soir même. Bon… On allait tester ma volonté ! Ce fut donc un Perrier avec une rondelle de citron accompagné d’une poignée de cacahuètes. Pour l’ambiance, on repassera. Pour mon challenge, cela rentrait dans le cahier des charges. Bien sûr, l’apéro fut suivi d’un resto… Double peine : manger végétarien ET sans sucre, dans une brasserie française. Mon choix se porta sur une tarte aux maroilles accompagnée d’une salade verte. La sauce vinaigrette m’avait l’air d’être industrielle donc j’ai un gros doute sur ma réussite… Mais enfin, j’ai terminé l’épreuve ! Pas de dessert, merci, bonne soirée.

Le reste de la semaine fut beaucoup plus facile. Comme je m’en doutais, les tentations sont surtout extérieures. A la maison, il n’y a pas beaucoup de sucre, donc je m’en passe facilement. Je me suis fait plaisir avec de belles assiettes complètes et je n’ai pas ressenti l’appel du sucré.

Ce fut une autre paire de manche le dimanche suivant. Le contexte : une grosse séance de vélo pendant 2h30 au soleil. Nous n’avions plus de pain à la maison et nous sommes donc passés par une boulangerie au retour. Le combo sport + ventre vide + envie de se récompenser me fit craquer par une pâtisserie. Première entorse à mon challenge. De la culpabilité ? Pas tellement. Par contre, j’ai été contente de constater que j’ai trouvé ma pâtisserie un peu trop sucrée, justement.

Malgré ce petit écart, j’ai choisi de continuer sur ma lancée. La deuxième semaine est passée sans encombres majeures. J’ai continué à prendre du plaisir à cuisiner et à manger sainement. J’ai bien croqué dans des petits biscuits sablés chez mes beaux-parents… Mais on dira que c’était mon écart de la semaine !

Bilan

Vous l’avez vite compris, je n’ai pas été irréprochable pendant ces 15 jours. Je pense que mon léger manque de volonté vient de mon alimentation déjà assez saine et variée au quotidien. Je n’avais donc pas forcément besoin d’un gros électrochoc. Inconsciemment, je crois que je ne me mettais pas la barre si haute et que je me serais contentée d’un « 6 jours sur 7 sans sucre ».

Cette petite expérience m’a quand même permis de faire plusieurs constats :

  • L’envie de sucre part très vite… Dès la première semaine, mes papilles ont été incommodées par le sucre en excès. Il faut tenir quelques jours et les fringales disparaissent assez rapidement.
  • Par contre, elle revient encore plus vite ! Et les tentations restent présentes partout.
  • Socialement, ce n’est pas très rigolo. Refuser les verres, les desserts, les plats sucrés… On se rend vite compte que le sucre est partout et qu’il est un peu utopique de viser son éradication totale pour tout le reste de sa vie.
  • Les bienfaits pour la santé sont incontestables. Je me sens bien plus légère et dynamique lorsque je mange sainement.

Au final, l’expérience a été intéressante et je pense que je la renouvellerai, avec un tout petit peu plus de volonté la prochaine fois. J’ai malheureusement vite baissé la garde à la fin du challenge et j’ai porté un peu moins d’attention au contenu de mes assiettes. A charge de revanche !

 ♡ Clic : Épinglez l’article sur Pinterest ! ♡

challenge zéro sucre pendant 15 jours

Previous Post Next Post

VOUS AIMEREZ AUSSI...

4 commmentaires

  • Répondre Elise 5 juillet 2018 à 16 h 50 min

    Pas mal du tout ce challenge, il a l’air faisable. Tes retours me donnent envie d’essayer.
    Tu décris un changement de dynamisme alors que c’est juste sur quelques jours … ça fait réfléchir !

  • Répondre Ornella 5 juillet 2018 à 17 h 52 min

    J’ai essayé à une période. Ca marchait bien. Mais comme tu dis, socialement, c’est compliqué d’être strict. Alors, une fois de temps en temps, ça me va.

  • Répondre Myrtilla 8 juillet 2018 à 10 h 38 min

    T’es courageuse ! Surtout pour le sport, c’est difficile je trouve de se passer totalement de sucre. Mais pour 15 jours, c’est faisable je pense aussi. Bravo en tous cas !

  • Répondre lathelize 9 juillet 2018 à 11 h 55 min

    Je le fais une à deux fois par an, pendant 21 jours. Mais j’ai noté que je faisais énormément de cauchemars ces semaines là

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pseudo :

    Email :

    Ton blog :