Lifestyle

DIY : Un terrarium humide pour la maison

10 avril 2018
- 4 commentaires

diy : apprendre à créer son propre terrarium humide facilement

J’ai la chance d’habiter la campagne, et d’avoir un petit bout de jardin. Chaque nouvelle arrivée du printemps est une fête : je me réjouis de pouvoir enfin faire pousser mes aromates et mettre du vert chez moi. L’année dernière, nous avions planté avec Guillaume des plants de tomates cerise, qui avaient poussé à une vitesse folle ! Cette activité de jardinage 100% amateur est tellement ressourçante, et c’est un vrai plaisir de voir ses petites plantes grandir et s’épanouir.

Cette année, nous avons mis en terre des plants de menthe, de ciboulette, de curry et de basilic. Nous attendons un peu avant de renouveler l’expérience des tomates cerise, qui avait été un franc succès. Alors, pour patienter, nous nous sommes attaqués à un petit projet pour égayer notre intérieur.

Le concept de terrarium humide, cela vous parle ? Pour ma part, je connaissais un peu, mais j’imaginais qu’il était difficile de se lancer tout seul. En réalité, c’est très simple ! Je vous présente aujourd’hui celui que nous avons réalisé, en quelques étapes.

Le matériel

diy : apprendre à créer son propre terrarium humide facilement

  • Un grand vase en verre transparent, suffisamment haut et suffisamment large pour pouvoir y passer la main. On peut en trouver en jardinerie (notre modèle vient de Jardiland) ou dans un magasin de décoration.
  • De la pouzzolane. Il s’agit d’une roche volcanique naturelle aux propriétés drainantes.
  • Du terreau universel
  • De petits graviers clairs (pour la décoration)
  • Un ficus ginseng
  • D’autres petites plantes pour accompagner : nous avons choisi un Fittonia et une fougère nid d’oiseau. De manière générale, les fougères, orchidées et plantes carnivores se plaisent bien dans les terrariums humides.
  • Un entonnoir
  • Optionnel : de la mousse végétale, des morceaux de charbon de bois, un ou deux galets…

Étapes

diy : apprendre à créer son propre terrarium humide facilement

1. S’organiser : disposer les différents substrats dans des contenants pratiques, étaler une toile cirée ou un vieux drap au sol pour pouvoir travailler tranquillement.

2. Commencer par nettoyer le vase, qui a pu prendre la poussière en magasin.

3. Disposer quelques centimètres de pouzzolane au fond du vase – à adapter en fonction de la taille de votre contenant.

4. Puis, rajouter les graviers par dessus, sur quelques centimètres.

5. Enfin, rajouter du terreau universel, préalablement humidifié, en s’aidant d’un entonnoir. La hauteur totale de terreau doit être suffisamment importante : compter au moins la hauteur de la motte du Ficus.

6. La partie délicate commence ! Faites tremper la motte du Ficus quelques minutes dans l’eau, afin de pouvoir l’extraire facilement. Déposer le ensuite sur le terreau, en l’enfonçant un peu. Attention, les feuilles du Ficus sont très fragiles, il faut agir avec précaution.

7. Rajouter les autres petites plantes (fougères, Fittonia…)

8. Et pour terminer, faites place à votre imagination en disposant quelques graviers, branches, galets… en guise de décoration.

9. Pour nettoyer les parois du verre qui auront certainement été un peu salies, on peut utiliser une petite lingette lavable, que l’on entoure autour d’une cuillère en bois et que l’on passe ensuite contre les parois.

L’entretien du terrarium humide

diy : apprendre à créer son propre terrarium humide facilement

Le terrarium humide est un système fermé, qui a l’avantage de ne demander pratiquement pas d’entretien. Après avoir réalisé le votre, il est donc important de disposer une petite assiette ou couvercle sur le dessus. Le terrarium se place ensuite en intérieur, à température ambiante, dans une pièce lumineuse.

Environ une fois par semaine, il faut penser à l’ouvrir pendant une demi-journée, afin de permettre à la condensation de s’échapper. Côté arrosage, c’est du strict minimum : deux à trois fois par an, pas plus ! Le principe du terrarium humide, c’est de créer un petit éco-système autonome. Malin, non ?

J’espère que le tutoriel vous a plu ! Vous verrez, ce n’est pas très compliqué, et c’est plus économique que d’en acheter un « tout fait ». Je crois que je vais d’ailleurs me lancer dans la confection d’un deuxième.

♡ Clic : Épinglez l’article sur Pinterest ! ♡

diy : apprendre à créer son propre terrarium humide facilement

Previous Post Next Post

VOUS AIMEREZ AUSSI...

4 commmentaires

  • Répondre Charlène 11 avril 2018 à 21 h 50 min

    Le résultat est vraiment joli je trouve ! Ça permet aussi de s’initier un peu au végétal même si l’on à pas forcément la main très verte ^^
    Merci pour ton partage 🙂

    • Répondre Rhapsody in Green 13 avril 2018 à 8 h 37 min

      Merci beaucoup Charlène ! Oui c’est vraiment très facile à faire, et cela ne demande pratiquement pas d’entretien 😉

  • Répondre Amandine 12 avril 2018 à 9 h 06 min

    Quelle bonne idée ! Même pour offrir en cadeau, je trouve que c’est original.
    Joli composition en tout cas !
    Bonne journée à toi !

    • Répondre Rhapsody in Green 13 avril 2018 à 8 h 38 min

      Nous avons justement offert cette composition à mes beaux-parents et ils étaient ravis. Plus qu’à lancer le deuxième pour la maison maintenant ! Bises

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pseudo :

    Email :

    Ton blog :